m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
Image actualités

Documents  CAPTAGE | enregistrements trouvés : 687

O

-A +A

Filtres

Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 235

Dans l'objectif de préserver les parcelles qui ne sont pas en herbe
dans les aires d'alimentation de captage (AAC), la Mission Eau du SIE
Seille et Moselle et de la commune de LOISY a répondu à un appel à
projets de l’AERM pour étudier la faisabilité technico-économique et les
débouchés possibles de cultures bas intrants qui pourraient être à terme
implantées sur les AAC..

AGRICULTURE ; PRATIQUE AGRICOLE ; ECONOMIE ; RESSOURCE EN EAU ; QUALITE DE L'EAU ; CAPTAGE ; EAU POTABLE ; AIRE D'ALIMENTATION DE CAPTAGE

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
2y

- 112

Le plateau de Vicherey-Beuvezin est situé la croisée des départements de Meurthe-et-Moselle et des Vosges, à une cinquantaine de kilomètres au sud de Nancy. Les 15 sources d’eau potable alimentent en eau plus de 14 000 habitants sur les territoires alentours, et sont gérées par plusieurs collectivités : commune de Beuvezin, les syndicats intercommunaux d’Aboncourt‐Maconcourt, de Grimonviller, de Pulligny et la commune de Tramont‐Lassus en Meurthe‐et‐Moselle et le syndicat intercommunal de Vicherey-Aroffe dans les Vosges. Sur ces 15 sources, 14 sont dégradées par des pollutions diffuses d’origine agricole (nitrates et/ou des résidus de pesticides).
Le plateau de Vicherey-Beuvezin est situé la croisée des départements de Meurthe-et-Moselle et des Vosges, à une cinquantaine de kilomètres au sud de Nancy. Les 15 sources d’eau potable alimentent en eau plus de 14 000 habitants sur les territoires alentours, et sont gérées par plusieurs collectivités : commune de Beuvezin, les syndicats intercommunaux d’Aboncourt‐Maconcourt, de Grimonviller, de Pulligny et la commune de Tramont‐Lassus en ...

AGRICULTURE ; PRATIQUE AGRICOLE ; ECONOMIE ; RESSOURCE EN EAU ; QUALITE DE L'EAU ; CAPTAGE ; EAU POTABLE ; AIRE D'ALIMENTATION DE CAPTAGE

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
2y

- 14
Cote : 19300 RM

SUITE A UNE BAISSE RAPIDE DES DEBITS SUR LES CAPTAGES D'EAU POTABLE DES SYNDICATS D'AUDUN LE ROMAN ET DE MERCY LE HAUT, UN TRACAGE DANS LA CRUSNES A ETE PROGRAMME

EAU SOUTERRAINE ; TRACAGE ; EAU DE SURFACE ; CAPTAGE ; EAU POTABLE ; DEBIT ; SULFATE ; BASSIN FERRIFERE

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 250

Les céréales représentent plus de 60% de la surface agricole utile (SAU) de la région Alsacienne. Le maïs est la culture prédominante avec 44% de la SAU, suivi par le blé tendre avec 14%. Le maïs est une culture historiquement prédominante dans la région et notamment dans la plaine, du fait de
conditions pédoclimatiques et d’une disponibilité en eau permettant de très bons rendements, généralement supérieurs aux moyennes nationales.
Cette forte spécialisation, accompagnée de rotations courtes, peut augmenter les pressions de maladies, adventices et ravageurs, et concourir à la diminution des taux de matière organique des sols. Pour compenser ces effets, les exploitants sont ainsi être amenés à utiliser des produits
phytosanitaires et des apports récurrents d’azote, qui altèrent la qualité des captages d’eau. De plus, dans le cas particulier du maïs grain, la récolte plus tardive rend l’implantation de cultures intermédiaires plus difficile. Les sols nus sont alors propices à la lixiviation du nitrate vers les eaux
souterraines.
Face à la situation alarmante de la qualité des captages, des changements de pratiques ont eu lieu afin de réduire les résidus de pesticides et la présence de nitrates. Les agriculteurs ont ainsi contractualisé des MAET pour réduire l’utilisation de pesticides sur les cultures et ont amélioré leur
gestion de l’azote. Toutefois, ces changements de pratiques sont encore insuffisants et ne permettent pas d’atteindre les objectifs de la Directive Cadre Européenne sur l’Eau.
La mise en place d’actions à l’échelle du territoire, impliquant l’ensemble des acteurs et soutenant
des filières économiquement attractives et favorables à la qualité de la ressource en eau
(agriculture biologique et cultures bas-intrants), permettrait d’initier des changements de pratiques pérennes et non dépendants de l’existence de subventions tout en assurant un intérêt économique pour l’exploitant.
Les céréales représentent plus de 60% de la surface agricole utile (SAU) de la région Alsacienne. Le maïs est la culture prédominante avec 44% de la SAU, suivi par le blé tendre avec 14%. Le maïs est une culture historiquement prédominante dans la région et notamment dans la plaine, du fait de
conditions pédoclimatiques et d’une disponibilité en eau permettant de très bons rendements, généralement supérieurs aux ...

AGRICULTURE ; PRATIQUE AGRICOLE ; CAPTAGE ; PROTECTION DE CAPTAGE ; PESTICIDE ; PRODUIT PHYTOSANITAIRE ; POLLUTION DIFFUSE

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 2

Les captages du Piémont Bas-Rhinois (Zellwiller, Epfig, Dambach la ville et Kintzheim) et ceux de
Mommenheim, exploités par le SDEA Alsace-Moselle, présentent des problématiques de pollution par les nitrates et/ou les pesticides.

AGRICULTURE ; PRATIQUE AGRICOLE ; ECONOMIE ; RESSOURCE EN EAU ; QUALITE DE L'EAU ; CAPTAGE ; EAU POTABLE ; AIRE D'ALIMENTATION DE CAPTAGE ; bas niveau d'impact ; RETOUR D'EXPERIENCE

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 250

Les céréales représentent plus de 60% de la surface agricole utile (SAU) de la région Alsacienne. Le maïs est la culture prédominante avec 44% de la SAU, suivi par le blé tendre avec 14%. Le maïs est une culture historiquement prédominante dans la région et notamment dans la plaine, du fait de conditions pédoclimatiques et d’une disponibilité en eau permettant de très bons rendements, généralement supérieurs aux moyennes nationales.

AGRICULTURE ; PRATIQUE AGRICOLE ; ECONOMIE ; RESSOURCE EN EAU ; QUALITE DE L'EAU ; CAPTAGE ; EAU POTABLE ; AIRE D'ALIMENTATION DE CAPTAGE

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
2y

- 48+4

Cette étude a été menée à la demande du Syndicat des Eaux de la Vraine et du Xaintois, qui exploite notamment deux captages AEP : la source de la Chavée et la prise d’eau du Vair. Ces deux ressources sont situées sur les communes voisines d’Attignéville et de Removille, à environ 10 km au Nord-Est de Neufchâteau et 45 km au Sud-Ouest de Nancy.

AGRICULTURE ; PRATIQUE AGRICOLE ; ECONOMIE ; RESSOURCE EN EAU ; QUALITE DE L'EAU ; CAPTAGE ; EAU POTABLE ; AIRE D'ALIMENTATION DE CAPTAGE

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Z