m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
Image actualités

Documents  AUTOCONTROLE | enregistrements trouvés : 40

O

-A +A

Filtres

Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
2y

- 19

En application de l’arrêté interministériel du 22 juin 2007 (ou de tout arrêté s’y substituant) relatif à la collecte, au transport, au traitement des eaux usées des agglomérations d’assainissement ainsi qu’à la surveillance de leur fonctionnement et de leur efficacité et aux dispositifs d’assainissement non collectif, recevant une charge brute de pollution organique supérieure à 1,2 kg/j de DBO5, dans leur périmètre d’intervention, les Agences de l’eau s’assurent par une expertise technique régulière :
- de la présence des dispositifs de mesure de débits et de prélèvement, de leur bon fonctionnement ainsi que des conditions d’exploitation de ces dispositifs ;
- des conditions de transport et de stockage des échantillons prélevés ;
- de la réalisation des analyses des paramètres fixés par la réglementation nationale, ou le cas échéant, par ceux fixés par le préfet.
En application de l’arrêté interministériel du 22 juin 2007 (ou de tout arrêté s’y substituant) relatif à la collecte, au transport, au traitement des eaux usées des agglomérations d’assainissement ainsi qu’à la surveillance de leur fonctionnement et de leur efficacité et aux dispositifs d’assainissement non collectif, recevant une charge brute de pollution organique supérieure à 1,2 kg/j de DBO5, dans leur périmètre d’intervention, les Agences ...

ASSAINISSEMENT ; EAU RESIDUAIRE URBAINE ; ZONE URBAINE ; ECHANTILLONNAGE ; ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ; AUTOCONTROLE

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 337
Cote : 13042 RM

EVALUATION DES POSSIBILITES D'APPLICATION DE DISPOSITIFS DE TERRAIN,DANS LE CADRE DE L'AUTOSURVEILLANCE DES EFFLUENTS AQUEUX DES ATELIERS DE TRAITEMENT DE SURFACE. AU SOMMAIRE : PREPARATIONS AVANT DOSAGE - FORMES DE L'ELEMENT A DOSER,INTERFERENCES,PREPARATIONS,ORGANIGRAMME DES PROCEDURES D'ANALYSE,MODES OPERATOIRES -. METHODES DE REFERENCE : SPECTROPHOTOMETRIE D'ABSORPTION MOLECULAIRE,D'ABSORPTION ATOMIQUE,D'EMISSION PLASMA,A COUPLAGE INDUCTIF,CHROMATOGRAPHIE IONIQUE. TECHNIQUES DE TERRAINS - CIFEC,HACH HOELZE CHELIUS,HYDROCOCORE,JENWAY,LANGE,LOVIBOND,MACHEREY-NAGEL,MERCK,WTW-. RESULTATS PAR POLLUANTS. RESULTATS PAR EFFLUENTS. EXEMPLES TYPES DE DUREES D'ANALYSES.
EVALUATION DES POSSIBILITES D'APPLICATION DE DISPOSITIFS DE TERRAIN,DANS LE CADRE DE L'AUTOSURVEILLANCE DES EFFLUENTS AQUEUX DES ATELIERS DE TRAITEMENT DE SURFACE. AU SOMMAIRE : PREPARATIONS AVANT DOSAGE - FORMES DE L'ELEMENT A DOSER,INTERFERENCES,PREPARATIONS,ORGANIGRAMME DES PROCEDURES D'ANALYSE,MODES OPERATOIRES -. METHODES DE REFERENCE : SPECTROPHOTOMETRIE D'ABSORPTION MOLECULAIRE,D'ABSORPTION ATOMIQUE,D'EMISSION PLASMA,A COUPLAGE I...

TRAITEMENT DE SURFACE ; HUILE USEE ; APPAREIL D'ANALYSE ; METHODE D'ANALYSE ; METHODOLOGIE ; ANALYSE ; ECHANTILLONNAGE ; CHROME ; CADMIUM ; NICKEL ; CUIVRE ; ZINC ; FER ; ALUMINIUM ; PLOMB ; ETAIN ; CYANURE ; AUTOCONTROLE ; METAUX LOURDS

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 84
Cote : 21626 RM

CE DOCUMENT FOURNIT AUX UTILISATEURS NON SPECIALISTES DES MOYENS SIMPLES ET PRATIQUES DE CONTROLE DE LA QUALITE DES MESURES DE DEBIT ET DES ECHANTILLONNAGES NECESSAIRES A L'AUTOSURVEILLANCE DES STATIONS D'EPURATION.IL EST NOTAMMENT COMPOSE D'UN QUESTIONNAIRE EN TROIS PARTIES (MESURE DE DEBIT EN CANAL OUVERT, MESURE DE DEBIT EN CONDUITE FERMEE ET PRELEVEMENT-ECHANTILLONNAGE) DESTINE AU CONTROLE SUR LE SITE DES INFRASTRUCTURES DE MESURE, AINSI QUE D'UN DOCUMENT GUIDE OU L'ON TROUVE DES INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES SUR LA FACON DE RENSEIGNER LE QUESTIONNAIRE MAIS QUI CONSTITUE EGALEMENT PAR LUI MEME UNE INTRODUCTION AUX BONNES PRATIQUES DE MESURE DE DEBIT ET D'ECHANTILLONNAGE
CE DOCUMENT FOURNIT AUX UTILISATEURS NON SPECIALISTES DES MOYENS SIMPLES ET PRATIQUES DE CONTROLE DE LA QUALITE DES MESURES DE DEBIT ET DES ECHANTILLONNAGES NECESSAIRES A L'AUTOSURVEILLANCE DES STATIONS D'EPURATION.IL EST NOTAMMENT COMPOSE D'UN QUESTIONNAIRE EN TROIS PARTIES (MESURE DE DEBIT EN CANAL OUVERT, MESURE DE DEBIT EN CONDUITE FERMEE ET PRELEVEMENT-ECHANTILLONNAGE) DESTINE AU CONTROLE SUR LE SITE DES INFRASTRUCTURES DE MESURE, AINSI QUE ...

METHODOLOGIE ; ENQUETE ; MESURE DE DEBIT ; ECHANTILLONNAGE ; AUTOCONTROLE

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 22
Cote : 22828 RM

PRESENTATION SOUS DE FICHES DESCRIPTIVES LES BANQUES DE DONNEES RELATIVES A L'EAU, AUX SOLS ET AUX AQUIFERES, RELATIVES AUX USAGES. BANQUE DE L'EAU RHIN MEUSE.

TRAITEMENT DE L'INFORMATION ; BANQUE DE DONNEES ; HYDROGEOLOGIE ; HYDROLOGIE ; PIEZOMETRIE ; PLUVIOMETRIE ; EAU SOUTERRAINE ; SOL ; GRAVIERE ; CARRIERE ALLUVIONNAIRE ; ALIMENTATION EN EAU ; INSTALLATION CLASSEE ; AUTOCONTROLE ; DEBIT

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 50
Cote : 23405 RM

EVALUATION DE LA PERTINENCE DE L'UTILISATION DU GYMNOTOX DETECTEUR BIOLOGIQUE DE POLLUTINS DES EAUX AVANT UNE UTILISATION SYSTEMATIQUE SUR LA STATION D'EPURATION DE MAXEVILLE.

STATION D'EPURATION ; POLLUTION ACCIDENTELLE ; AUTOCONTROLE ; SURVEILLANCE ; RISQUE MAJEUR

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 85

Le Groupe de Travail sur l’Évaluation des Procédés Nouveaux d’Assainissement des petites et moyennes Collectivités (GT EPNAC) rassemble des organismes oeuvrant dans le domaine de l’assainissement : des techniciens de terrain (SATESE), des décideurs/financeurs (Agences de l’eau, ONEMA), des instances en charge de la réglementation (MEDDE, ministère de la santé, services en charge de la Police de l’Eau), des formateurs et des scientifiques (OIEau, Irstea). Il a pour but d’acquérir, de mutualiser et de diffuser les connaissances sur les procédés de traitement des eaux usées des petites et moyennes collectivités.
Le GT EPNAC vient de publier un guide, à destination des maîtres d’ouvrage et des exploitants, qui a pour objet de présenter de façon synthétique, les modalités d’exploitation courante d’une station d’épuration par boues activées de capacité < 600 kg DBO5/jour (soit 10 000 équivalents habitants (EH)), et dimensionnée dans le domaine de charge de l’aération prolongée (Cm < 0,1 kg DBO5 /kg MVS/jour).
Conçu au fil de l’eau, il recense, tant pour la file eau que pour la file boues, l’ensemble des tâches d’exploitation courantes à réaliser, ainsi que leur fréquence.
Le Groupe de Travail sur l’Évaluation des Procédés Nouveaux d’Assainissement des petites et moyennes Collectivités (GT EPNAC) rassemble des organismes oeuvrant dans le domaine de l’assainissement : des techniciens de terrain (SATESE), des décideurs/financeurs (Agences de l’eau, ONEMA), des instances en charge de la réglementation (MEDDE, ministère de la santé, services en charge de la Police de l’Eau), des formateurs et des scientifiques (OIEau, ...

STATION D'EPURATION ; BOUE ACTIVEE ; DEVERSOIR D'ORAGE ; BASSIN DE POLLUTION ; DEGRILLAGE ; DESSABLAGE ; DESHUILAGE ; BASSIN D'AERATION ; DEPHOSPHATATION ; CLARIFICATION ; AUTOCONTROLE ; EPAISSISSEMENT DE BOUE ; DESHYDRATATION DE BOUE ; LIT DE SECHAGE ; AERATION PROLONGEE

LIRE PLUS

Z