m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
Image actualités
     
Document public

H 1 Rapport annuel 2018. RIWA. La sécheresse montre la vulnérabilité

RIWA

13/09/2019

POLITIQUE DE L'EAU ; DGAE ; SECHERESSE ; CHANGEMENT CLIMATIQUE ; DIRECTIVE CADRE EAU ; POLITIQUE INTERNATIONALE

Pendant la sécheresse de 2018, il y a eu moins d’eau disponible aux Pays-Bas et
en Belgique, alors que la demande en eau émanant de différents secteurs
augmentait. Même dans ces conditions, la Meuse s’est avérée être une bonne
rivière pour la production d’eau potable. Toutefois, il a été démontré qu’en cas
de sécheresse, les parties situées en Flandre et aux Pays-Bas dans le cours
inférieur du fleuve sont fortement tributaires de l’apport en eau provenant de
l’étranger. Les longues périodes de faibles débits, comme en 2018, rendent les
sociétés de production d’eau potable particulièrement vulnérables aux incidents
ou aux rejets industriels. Les sociétés de production d’eau potable ont donc été
très vigilantes. Il y a eu concertation permanente afin de pouvoir agir rapidement
en cas de catastrophe.

Sous-type DP : Rapport d'activité

Z