m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
Image actualités

Documents  CONSERVATOIRE DES ESPACES NATURELS DU LANGUEDOC ROUSSILLON | enregistrements trouvés : 22

O

-A +A

Filtres

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
2y

A l’occasion de la journée mondiale des zones humides, l’Onema en collaboration avec le ministère, les agences de l’eau, le muséum d’histoire naturelle, les pôles relais zones humides ouvre un nouveau portail d’informations

POLITIQUE DE L'EAU ; ZONE HUMIDE ; DGAE ; COMMUNICATION ; INTERNET ; BANQUE DE DONNEES

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 8 p.
Cote : 31514-01 RM

Le vade-mecum des bonnes pratiques lors des travaux en zones humides est un projet qui vise à fournir aux maîtres d'ouvrages et aux prestataires de travaux une série de recommandations techniques et méthodologiques afin de mener dans des conditions écologiques satisfaisantes les interventions sur ces milieux naturels si particuliers.

ZONE HUMIDE ; AMENAGEMENT DE COURS D'EAU ; ESPECE ENVAHISSANTE ; LAGUNE ; MILIEU NATUREL ; BON ETAT ECOLOGIQUE ; METHODOLOGIE

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 7 p.
Cote : 31514-02 RM

Au cours des 20 dernières années, les techniques d’exploitation forestière se sont profondément modifiées, utilisant
des engins toujours plus lourds dans un objectif de rentabilité, mais également de confort pour les ouvriers. Cette
mécanisation n’est toutefois pas sans effet sur le milieu naturel, en particulier sur les sols. Le phénomène de tassement
paraît actuellement être le plus préoccupant car en diminuant la porosité du sol, il modifie les circulations des gaz,
ce qui perturbe le développement et la croissance des végétaux (ref. 3 et 4). Si ce phénomène n’est pas réservé aux
zones humides, la problématique du tassement y est d’autant plus importante car leurs sols y sont particulièrement
sensibles.
Au cours des 20 dernières années, les techniques d’exploitation forestière se sont profondément modifiées, utilisant
des engins toujours plus lourds dans un objectif de rentabilité, mais également de confort pour les ouvriers. Cette
mécanisation n’est toutefois pas sans effet sur le milieu naturel, en particulier sur les sols. Le phénomène de tassement
paraît actuellement être le plus préoccupant car en diminuant la porosité du sol, il modifie ...

ZONE HUMIDE ; AMENAGEMENT DE COURS D'EAU ; ESPECE ENVAHISSANTE ; LAGUNE ; MILIEU NATUREL ; BON ETAT ECOLOGIQUE ; METHODOLOGIE

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 2 p.
Cote : 31514-03 RM

Les dégradations causées aux zones humides lors de l’exploitation forestière sont présentées dans les fiches « débardage
» et « franchissement de cours d’eau ».
Il s’agit essentiellement de phénomène de tassement et d’érosion des sols. L’émission de particules fines dans les
cours d’eau est également un impact négatif provoqué les chantiers d’exploitation.

ZONE HUMIDE ; AMENAGEMENT DE COURS D'EAU ; ESPECE ENVAHISSANTE ; LAGUNE ; MILIEU NATUREL ; BON ETAT ECOLOGIQUE ; METHODOLOGIE ; EROSION DU SOL

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 4 p.
Cote : 31514-06 RM

Cette fiche technique s’intéresse aux aménagements destinés à accueillir le public dans les espaces naturels remarquables
que sont les zones humides. Il s’agit en majorité d’équipements de signalisation (panneaux d’informations),
d’observation (belvédères, affûts, …), de pontons et platelages.

ZONE HUMIDE ; AMENAGEMENT DE COURS D'EAU ; ESPECE ENVAHISSANTE ; LAGUNE ; MILIEU NATUREL ; BON ETAT ECOLOGIQUE ; SENSIBILISATION DU PUBLIC ; PARTICIPATION DU PUBLIC

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 4 p.
Cote : 31514-07 RM

Dans le cadre de chantier de travaux publics, les travaux de terrassement, de remblais et nombre d’autres interventions
provoquent la mise à nu de terrain sur des surfaces plus ou moins importantes.
La gestion de ces surfaces questionne, quels sont les avantages et les limites des techniques de génie végétal, faut-il
intervenir ou « laisser faire la nature » ? Quelles espèces utiliser ? Où les trouver ?
Le génie végétal doit résoudre des problèmes à la fois techniques et écologiques, en ce sens il n’est pas comparable à des
travaux de plantation et n’est pas une activité de décoration pour les ouvrages de génie civil (Min. Ecol., 2008).
Les techniques de génie végétal trouvent des applications dans de nombreux domaines, nous n’aborderons pas dans
cette fiche les techniques liées à la protection des berges de cours d’eau (quelques références sont toutefois disponibles
dans la bibliographie)
Dans le cadre de chantier de travaux publics, les travaux de terrassement, de remblais et nombre d’autres interventions
provoquent la mise à nu de terrain sur des surfaces plus ou moins importantes.
La gestion de ces surfaces questionne, quels sont les avantages et les limites des techniques de génie végétal, faut-il
intervenir ou « laisser faire la nature » ? Quelles espèces utiliser ? Où les trouver ?
Le génie végétal doit résoudre des ...

ZONE HUMIDE ; AMENAGEMENT DE COURS D'EAU ; ESPECE ENVAHISSANTE ; LAGUNE ; MILIEU NATUREL ; BON ETAT ECOLOGIQUE ; GENIE ECOLOGIQUE ; VEGETALISATION

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 3 p.
Cote : 31514-08 RM

En France, on estime que 38000 lavages d’engins de chantier sont réalisés annuellement (Site 1). Ces nettoyages,
selon les conditions dans lesquels ils sont réalisés, sont potentiellement sources de pollutions pour l’environnement
et en particulier pour les zones humides et les milieux aquatiques.

ZONE HUMIDE ; AMENAGEMENT DE COURS D'EAU ; ESPECE ENVAHISSANTE ; LAGUNE ; MILIEU NATUREL ; BON ETAT ECOLOGIQUE ; SENSIBILISATION DU PUBLIC ; PARTICIPATION DU PUBLIC ; CHANTIER

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 7 p.
Cote : 31514-09 RM

Cette fiche technique n’a pas pour but de rappeler les stratégies de lutte existantes pour lesquelles des guides
spécifiques existent (cf. bibliographie). L’objet de la présente fiche est de fournir des recommandations quant aux
précautions à prendre pour ne pas favoriser la dissémination ou l’implantation de ces espèces végétales lors de
chantiers menés en zone humide.

ZONE HUMIDE ; AMENAGEMENT DE COURS D'EAU ; ESPECE ENVAHISSANTE ; LAGUNE ; MILIEU NATUREL ; BON ETAT ECOLOGIQUE

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 6 p.
Cote : 31514-10 RM

La richesse écologique des milieux péri-lagunaires repose sur un
équilibre fragile entre les apports d’eau douce et d’eaux saumâtres
à salées. Les réseaux hydrauliques qui structurent les marais, remplissent
de multiples fonctions comme la circulation des eaux et
des espèces entre les milieux, l’alimentation en eau des marais,
plans d’eau, zones agricoles, et sont le réceptacle des eaux de pluie
et de crue. Ils font également partie du patrimoine local et jouent
un rôle fondamental dans l’accueil de nombreuses espèces faunistiques
(avifaune, tortues, serpents, amphibiens, poissons…) et
floristiques.
La richesse écologique des milieux péri-lagunaires repose sur un
équilibre fragile entre les apports d’eau douce et d’eaux saumâtres
à salées. Les réseaux hydrauliques qui structurent les marais, remplissent
de multiples fonctions comme la circulation des eaux et
des espèces entre les milieux, l’alimentation en eau des marais,
plans d’eau, zones agricoles, et sont le réceptacle des eaux de pluie
et de crue. Ils font également partie du ...

ZONE HUMIDE ; AMENAGEMENT DE COURS D'EAU ; ESPECE ENVAHISSANTE ; LAGUNE ; MILIEU NATUREL ; BON ETAT ECOLOGIQUE ; MARAIS ; LITTORAL ; FAUNE ; FLORE ; CURAGE

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 5 p.
Cote : 31514-19 RM

Les lagunes méditerranéennes sont des plans
d’eau littoraux de faible profondeur séparés de la
mer par un cordon sableux : le lido. Les lagunes
communiquent avec la mer par l’intermédiaire
d’un ou plusieurs passages appelés « graus » :
permanents ou temporaires, ils permettent les
entrées d’eau marine sous l’effet des marées et du
vent. Des apports en eau douce proviennent du
bassin versant via les rivières et le ruissellement
pluvial. Les lagunes entretiennent également
des relations avec leurs marais périphériques
qui ne sont pas en contact direct avec la mer.
Localement, dans le langage courant, le terme
‘étang’ se substitue à l’appellation lagune.
Les lagunes méditerranéennes sont des plans
d’eau littoraux de faible profondeur séparés de la
mer par un cordon sableux : le lido. Les lagunes
communiquent avec la mer par l’intermédiaire
d’un ou plusieurs passages appelés « graus » :
permanents ou temporaires, ils permettent les
entrées d’eau marine sous l’effet des marées et du
vent. Des apports en eau douce proviennent du
bassin versant via les rivières et le ruissellement
pluvial. Les ...

ZONE HUMIDE ; AMENAGEMENT DE COURS D'EAU ; ESPECE ENVAHISSANTE ; LAGUNE ; MILIEU NATUREL ; BON ETAT ECOLOGIQUE ; LITTORAL ; EAU COTIERE

LIRE PLUS

Z