m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
Image actualités

Documents  CHANGEMENT CLIMATIQUE | enregistrements trouvés : 1 279

O

-A +A

Filtres

Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Cour d'école. Bulle nature ! | AERM 12/2020

Document public

y

Désimperméabiliser et végétaliser les cours d'école.
C’est agir pour le bien-être des élèves,
proposer des solutions concrètes d’adaptation au changement climatique
et développer un projet pédagogique singulier.

AMENAGEMENT URBAIN ; GESTION DES EAUX PLUVIALES ; SENSIBILISATION DU PUBLIC ; CHANGEMENT CLIMATIQUE ; ECOLE

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
6y

Ce panorama présente un état des lieux des enjeux en termes d’adaptation au changement climatique et de biodiversité dans la région Grand Est, ainsi que les acteurs régionaux contribuant ou susceptibles de contribuer au déploiement de Solutions fondées sur la Nature pour l’adaptation au changement climatique.

Il est le fruit du travail de l'animatrice régionale ARTISAN en Grand Est, et de l'implication de tous les membres du groupe de travail sur les Solutions d'adaptation fondées sur la Nature en Grand Est : l'Office Français de la Biodiversité, le Conseil régional Grand Est, la DREAL, la DRAAF, l'Agence de l'eau Rhin-Meuse, l'Agence de l'eau Seine-Normandie, l'ADEME, le Cerema, la Banque des territoires et l'INRAE.
Ce panorama présente un état des lieux des enjeux en termes d’adaptation au changement climatique et de biodiversité dans la région Grand Est, ainsi que les acteurs régionaux contribuant ou susceptibles de contribuer au déploiement de Solutions fondées sur la Nature pour l’adaptation au changement climatique.

Il est le fruit du travail de l'animatrice régionale ARTISAN en Grand Est, et de l'implication de tous les membres du groupe de travail ...

CHANGEMENT CLIMATIQUE ; BIODIVERSITE

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Les cours d'école résilientes | AERM ; ADOPTA 09/2022

Document public

y

Désimperméabiliser et végétaliser les cours d'école.
C’est agir pour le bien-être des élèves,
proposer des solutions concrètes d’adaptation au changement climatique
et développer un projet pédagogique singulier.

AMENAGEMENT URBAIN ; GESTION DES EAUX PLUVIALES ; SENSIBILISATION DU PUBLIC ; CHANGEMENT CLIMATIQUE ; ECOLE

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
3y

- 7

Réalisé dans le cadre du groupe de travail inter-agences, ce rapport d’activité présente un bilan à mi-parcours, soit de 2019 à 2021, des
actions des agences de l’eau en matière de solidarité et de coopération internationale déployées lors du 11ème programme (2019-2024).
Engagées pour l’atteinte des Objectis de Développement Durable des Nations Unies, et plus particulièrement l’ODD n°6 visant à garantir
un accès universel à l’eau potable et à l’assainissement, les six agences ont défini en 2020 une stratégie commune en trois axes afin
de poursuivre de manière coordonnée et efficiente leur implication en matière d’aide publique au développement :
> 15 ans après la loi Oudin-Santini dont elles constituent les premières contributrices historiques, les agences de l’eau gardent comme
priorités l’incitation et l’accompagnement des collectivités territoriales pour accroître l’accès à l’eau potable, à l’assainissement et
à l’hygiène auprès des populations particulièrement démunies, majoritairement en Afrique. Par effet-levier des subventions qu’elles
accordent, les agences de l’eau encouragent les collectivités à mobiliser leur compétence en matière d’action extérieure et/ou 1% de
leur budget « Eau » pour soutenir des projets de solidarité internationale et contracter des programmes de coopération décentralisée
avec des collectivités étrangères impliquées dans la mise en oeuvre des services essentiels liés à l’eau,
> La promotion auprès d’autorités de bassin étrangères de la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE), internationalement reconnue
comme un modèle durable et exemplaire, a mobilisé l’expertise et le retour d’expériences des agences de l’eau et comités de bassin
au sein de partenariats et projets institutionnels inscrits dans la durée et déclinés à l’échelle de bassins hydrographiques,
> Suivant un mode d’intervention original et éprouvé, l’articulation de ces coopérations institutionnelles avec des projets d’infrastructures
liés à l’eau et l’assainissement est encouragée par les agences de l’eau. Cette orientation a bénéficié du succès du premier appel
à projets inter-agences, libellé « Eau et solidarités internationales », déployé en 2021 pour décliner spécifiquement cet objectif.
La période 2019-2021 a vu se renforcer des tendances de fond dans le contexte général du soutien technique et financier des agences
de l’eau :
> L’impact croissant du changement climatique intensifie les enjeux politiques, socio-économiques, environnementaux et sanitaires
des territoires, et fragilise plus encore de nombreuses régions vulnérables dans lesquelles les agences de l’eau interviennent,
> Les conditions sécuritaires fortement dégradées, notamment au Sahel, rendent plus difficiles – voire impossibles – certains projets,
même portés par des acteurs expérimentés. En témoignent pour exemple les tensions croissantes auxquelles les acteurs français
doivent faire face au Mali.
La pandémie de Covid-19 a par ailleurs complexifié et retardé la réalisation des projets en 2020 et 2021, tout en mettant conjointement
en lumière l’importance vitale de l’accès à une eau propre pour prévenir les pandémies.
Aujourd’hui, la mobilisation du 1% par les agences de l’eau à hauteur moyenne de 15 millions d’euros permet, par effet-levier, une
contribution financière totale (agences de l’eau et collectivités) de plus de 30 millions d’euros/an. Concernant la GIRE, alors que plus
de 80 pays dans le monde déploient une organisation par bassin, les agences de l’eau soutiennent une vingtaine de coopérations institutionnelles
dans des pays étrangers.
Dans ces conditions, les agences de l’eau optimisent, chacune et collectivement, les moyens d’accompagnement disponibles et se
mobilisent en cohérence et en complémentarité avec les acteurs français impliqués directement ou indirectement dans l’aide publique
au développement pour favoriser l’atteinte de l’ODD n°6 (Agence française de développement, collectivités territoriales, ministères,
Partenariat français pour l’eau, Office International de l’eau, programme Solidarité-Eau ou réseaux régionaux multi-acteurs).
Réalisé dans le cadre du groupe de travail inter-agences, ce rapport d’activité présente un bilan à mi-parcours, soit de 2019 à 2021, des
actions des agences de l’eau en matière de solidarité et de coopération internationale déployées lors du 11ème programme (2019-2024).
Engagées pour l’atteinte des Objectis de Développement Durable des Nations Unies, et plus particulièrement l’ODD n°6 visant à garantir
un accès universel à l’eau potable et à ...

POLITIQUE DE L'EAU ; DGAE ; COOPERATION INTERNATIONALE ; CHANGEMENT CLIMATIQUE ; AGENCE DE L'EAU ; AIDE HUMANITAIRE ; document de référence

LIRE PLUS

Z