m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
Image actualités

Documents  ROSEAU | enregistrements trouvés : 53

O

-A +A

Filtres

Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
8y

- 38 + annexes

Le parc des eaux vives de Huningue, inauguré le 23 mai 1993, est un parc d’activités aquatiques (sports d’eau vive) localisé sur le canal de Huningue (attenant au Rhin).
L’objectif de la mission est l’aménagement des zones des frayères du canal de Huningue au droit du parc des eaux vives.

AMENAGEMENT DE COURS D'EAU ; FRAYERE ; ROSEAU ; BANQUETTE VEGETALISEE

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.


Cote : RP-301120-

A la station d’épuration de Kerbach, la communauté d’agglomération lance un projet original et innovant : créer un bassin de 1 000 m², dans lequel seront plantés 4 000 roseaux. Leur rôle : filtrer les eaux de surverse, quand de grosses intempéries se produisent.

ASSAINISSEMENT ; STATION D'EPURATION ; TRAITEMENT DE L'EAU ; ROSEAU ; FILTRATION DE L'EAU

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 96
Cote : 22911 RM

LES CONTRAINTES DE L'ASSAINISSEMENT. APERCU DES ASPECTS REGLEMENTAIRES, TECHNIQUES ET ECONOMIQUES. ESTIMATION DES COUTS D'INVESTISSEMENT ET DES COUTS D'EXPLOITATION. LES FILIERES TYPES. FOSSE SEPTIQUE, DECANTEUR DIGESTEUR,BOUES ACTIVEES EN AERATION PROLONGEE,LAGUNAGE NATUREL ET AERE, DISQUES BIOLOGIQUES,LIT BACTERIEN, CULTURES FIXES SUR SUPPORTS FINS, EPANDAGE SOUTERRAIN ET EPANDAGE SUPERFICIEL.

ASSAINISSEMENT ; ASSAINISSEMENT COLLECTIF ; ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ; ASSAINISSEMENT SEMI COLLECTIF ; COUT D'EXPLOITATION ; COUT D'INVESTISSEMENT ; DROIT DE L'EAU ; FOSSE SEPTIQUE ; DECANTEUR ; BOUE ACTIVEE ; LAGUNAGE ; LIT BACTERIEN ; DISQUE BIOLOGIQUE ; INFILTRATION PERCOLATION ; EPANDAGE D'EAU USEE ; EPANDAGE SOUTERRAIN ; FILTRATION BIOLOGIQUE DE L'EAU ; ROSEAU ; METHODOLOGIE

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 61
Cote : 24178 RM

Etat de l'art en matière de conception et de dimensionnement des rhizosphères, les réalisations françaises et étrangères. Objectifs de traitements et expériences, constats sur le bassin Rhin Meuse, contexte réglementaire.

RHIZOSPHERE ; EPURATION DE L'EAU ; PROCEDE BIOLOGIQUE ; ROSEAU

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 44

L’objet de cette étude est d’identifier des productions de biomasse énergie qui pourraient constituer des opportunités pour la
biodiversité et la protection de laressource en
eau. Elle abordera principalement la biomasse issue de roselières naturelles, de prairies en fauche tardive, des espaces entretenus par broyage (bords des routes, chemins, canaux,
fossés, digues) ou de cultures énergétiques
qui intègrent les besoins de la biodiversité.
L’objet de cette étude est d’identifier des productions de biomasse énergie qui pourraient constituer des opportunités pour la
biodiversité et la protection de laressource en
eau. Elle abordera principalement la biomasse issue de roselières naturelles, de prairies en fauche tardive, des espaces entretenus par broyage (bords des routes, chemins, canaux,
fossés, digues) ou de cultures énergétiques
qui intègrent les besoins de la biodiversité.

ZONE HUMIDE ; ROSEAU ; PRAIRIE ; BIODIVERSITE ; BIOMASSE ; ENERGIE ; MILIEU NATUREL ; CULTURE ENERGETIQUE

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 11 + annexes
Cote : 31395 RM

STATION D'EPURATION ; PEDOLOGIE ; ROSEAU

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 346

(temps de téléchargement un peu long - PDF volumineux)
Les Stations de Traitement des Eaux Usées (STEU) sont l'une des principales sources de rejet de résidus médicamenteux dans l'environnement. Depuis 2009, les Zones de Rejet Végétalisées (ZRV) sont mises en oeuvre entre le rejet de la STEU et le milieu récepteur, mais leurs capacités d'abattement sont encore peu étudiées. Pour combler ce manque, les performances d'épuration de 2 STEU et de leur ZRV, ont été évaluées pendant 2 années. Les résidus médicamenteux (86) ont eu une majorité de rendements d'épuration compris entre 30 et 70 % dans les ZRV et avec des maximums en été et des minimums en hiver. Relativement aux abattements observés sur les STEU en amont, la contribution des ZRV à l'épuration globale du site était inférieure à 30 % du flux entrant. Aussi, la réduction des volumes d'eau rejetés au milieu naturel a été corrélée avec une augmentation des concentrations en résidus médicamenteux. Par ailleurs, les plantes ont montré une capacité d'absorption des médicaments spécifique à l'espèce étudiée, alors que l'observation des concentrations dans les boues, a mis en évidence une tendance à une adsorption en été et un relargage en hiver des micro-polluants.
(temps de téléchargement un peu long - PDF volumineux)
Les Stations de Traitement des Eaux Usées (STEU) sont l'une des principales sources de rejet de résidus médicamenteux dans l'environnement. Depuis 2009, les Zones de Rejet Végétalisées (ZRV) sont mises en oeuvre entre le rejet de la STEU et le milieu récepteur, mais leurs capacités d'abattement sont encore peu étudiées. Pour combler ce manque, les performances d'épuration de 2 STEU et de ...

MICROPOLLUANT ; ASSAINISSEMENT ; ZONE DE REJET VEGETALISEE ; FILTRE PLANTE ; ROSEAU ; RESIDU PHARMACEUTIQUE ; ZONE HUMIDE ; MASSE D'EAU ARTIFICIELLE

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 32

Sur le bassin Rhin-Meuse, les zones de rejet végétalisées sont maintenant très répandues en sortie de station de traitement
des eaux usées. Ces espaces aménagés entre la station d’épuration et le cours d’eau sont propices à l’accueil de la biodiversité. Ils ne font pas partie du dispositif de traitement mais contribuent dans une certaine mesure à la réduction des
impacts des rejets sur le milieu récepteur. Ils permettent avant tout de protéger les berges des cours d’eau et de recréer des
milieux humides fonctionnels.
Sur le bassin Rhin-Meuse, les zones de rejet végétalisées sont maintenant très répandues en sortie de station de traitement
des eaux usées. Ces espaces aménagés entre la station d’épuration et le cours d’eau sont propices à l’accueil de la biodiversité. Ils ne font pas partie du dispositif de traitement mais contribuent dans une certaine mesure à la réduction des
impacts des rejets sur le milieu récepteur. Ils permettent avant tout de ...

MICROPOLLUANT ; ASSAINISSEMENT ; ZONE DE REJET VEGETALISEE ; FILTRE PLANTE ; ROSEAU ; ZONE HUMIDE

LIRE PLUS

Z