m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK
Image actualités

Documents  PRATIQUE AGRICOLE | enregistrements trouvés : 2 265

O

-A +A

Filtres

Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

Cette liste diffère de la liste (plus ciblée) des cultures BNI figurant dans le règlement des AMI "filières agricoles respectueuses de la ressource en eau".

AGRICULTURE ; PRATIQUE AGRICOLE

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 40

L’Agence de l’Eau Rhin-Meuse (AERM) vise, au travers de son 10e programme d’action, des objectifs de « bon état » des eaux, en particulier sur le critère des pollutions diffuses d’origine agricole. Les résultats des programmes précédents ayant été jugés trop limités, notamment au regard de l’investissement financier consacré à la problématique d’amélioration de la qualité des eaux, l’Agence cherche aujourd’hui à introduire de nouveaux leviers d’action dans sa lutte pour limiter les pollutions diffuses, comme le développement de logiques de projets territoriaux visant à concilier l’activité économique agricole et les enjeux locaux (emploi, tourisme, inondations, qualité de vie, paysage, biodiversité, qualité des eaux).
L’Agence de l’Eau Rhin-Meuse (AERM) vise, au travers de son 10e programme d’action, des objectifs de « bon état » des eaux, en particulier sur le critère des pollutions diffuses d’origine agricole. Les résultats des programmes précédents ayant été jugés trop limités, notamment au regard de l’investissement financier consacré à la problématique d’amélioration de la qualité des eaux, l’Agence cherche aujourd’hui à introduire de nouveaux leviers ...

AGRICULTURE ; PRATIQUE AGRICOLE ; document de référence ; bas niveau d'impact

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 112
Cote : 21551 RM

METHODE D'EVALUATION ET DE LOCALISATION DES RISQUES DE POLLUTION NITRIQUE DIFFUSE DES EAUX SOUTERRAINES LIES A LA DIVERSITE DES SYSTEMES DES COUVERTS VEGETAUX ET A LA LOCALISATION DE LEURS EVOLUTIONS. VERSION DEFINITIVE

POLLUTION DE NAPPE ; POLLUTION DIFFUSE ; OCCUPATION DU SOL ; AGRICULTURE ; PRATIQUE AGRICOLE ; NITRATE ; CULTURE CEREALIERE ; PRAIRIE ; TELEDETECTION ; APTITUDE DU SOL ; EAU SOUTERRAINE

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 8
Cote : 31988 D RM

Le bassin Rhin-Meuse comporte, notamment sur sa partie Lorraine, des zones agricoles largement drainées sur des surfaces importantes (plaine de la Woëvre, plateau Lorrain...). Sur ces secteurs, l’efficacité des bandes enherbées mises en oeuvre réglementairement pour servir de dispositifs de filtration de ces eaux de drainage se pose. Par ailleurs, dans
ces zones où les cours d’eau ont subi de lourds aménagements hydrauliques (rectification, recalibrage, suppression de végétation...), les problématiques de qualité et restauration physique des rivières sont également prégnantes. Dans ce contexte, le futur plan de gestion des eaux (SDAGE) fixe de nouvelles dispositions visant à éviter les rejets directs des drainages dans les milieux aquatiques et à rendre obligatoire la création de dispositifs “tampon” à l’exutoire des nouveaux réseaux de drainage. Il est également proposé de démultiplier, de manière rustique, ce type de dispositifs sur les drainages existants.
Le bassin Rhin-Meuse comporte, notamment sur sa partie Lorraine, des zones agricoles largement drainées sur des surfaces importantes (plaine de la Woëvre, plateau Lorrain...). Sur ces secteurs, l’efficacité des bandes enherbées mises en oeuvre réglementairement pour servir de dispositifs de filtration de ces eaux de drainage se pose. Par ailleurs, dans
ces zones où les cours d’eau ont subi de lourds aménagements hydrauliques (rectification, ...

ZONE TAMPON HUMIDE ARTIFICIELLE ; DRAINAGE ; BANDE ENHERBEE ; AMENAGEMENT DE COURS D'EAU ; RESTAURATION DE COURS D'EAU ; SDAGE ; ZONE DE REJET VEGETALISEE ; ZONE HUMIDE ; PRATIQUE AGRICOLE ; LUTTE CONTRE LA POLLUTION ; PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT ; LOI SUR L'EAU ; DIRECTIVE NITRATE ; AGRICULTURE

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
9y

- 21 + annexes
Cote : 31966 RM

Dans le cadre de la mise en oeuvre du Document d’Objectifs relatif au site Natura 2000 n° FR4100238 «Vallée de la Meurthe de la Voivre à St Clément et tourbière de la Basse St Jean» (CG54, 2007) ainsi qu’au titre de sa politique Espaces Naturels Sensibles, le conseil général de la Meurthe-et-Moselle (CG54) a mandaté le groupement solidaire des bureaux d’études « ENTOMO-LOGIC » et « Lorraine Lépidoptérologie » pour effectuer le suivi scientifique des populations d’Azuré des paluds de 2009 à 2013. Cette étude fait suite à celle du Conservatoire des Espaces Naturels de Lorraine (CEN Lorraine, ex-CSL) qui couvrait la période de 2005 à 2007.
Dans le cadre de la mise en oeuvre du Document d’Objectifs relatif au site Natura 2000 n° FR4100238 «Vallée de la Meurthe de la Voivre à St Clément et tourbière de la Basse St Jean» (CG54, 2007) ainsi qu’au titre de sa politique Espaces Naturels Sensibles, le conseil général de la Meurthe-et-Moselle (CG54) a mandaté le groupement solidaire des bureaux d’études « ENTOMO-LOGIC » et « Lorraine Lépidoptérologie » pour effectuer le suivi scientifique ...

LEPIDOPTERE ; PRATIQUE AGRICOLE ; METEOROLOGIE ; ECOSYSTEME ; FLORE ; PROJET AGRO ENVIRONNEMENTAL ; PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT ; ESPACE NATUREL SENSIBLE ; ZNIEFF

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 18

Le désherbage des grandes cultures est une préoccupation croissante pour les agriculteurs lorrains. Le développement des phénomènes de résistances du vulpin aux antigraminées, l’apparition de résistances de certaines « dicots » aux sulfonylurées, le coût toujours plus élevé du poste herbicide sur colza, les restrictions d’utilisation de certains produits et les problèmes de pollutions des eaux nécessitent une modification du mode de gestion des adventices.
Les Chambres d’Agriculture de Lorraine et leurs partenaires se mobilisent depuis de nombreuses années pour développer
des solutions alternatives au désherbage chimique.
L’utilisation de l’agronomie associée au désherbage curatif, chimique et mécanique aboutit à des systèmes plus durables,
tant d’un point de vue salissement que d’un point de vue économique ou environnemental. Ces systèmes se développent chez des agriculteurs à la recherche de solutions techniques et friands d’innovations.
Au travers de retours d’expériences et sur la base de nombreux résultats d’essais, cette brochure fait le point sur les techniques agronomiques de gestion des adventices et de désherbage mécanique. Elle vous donne les clefs pour mettre en oeuvre ces techniques de manière performante sur votre exploitation.
Le désherbage des grandes cultures est une préoccupation croissante pour les agriculteurs lorrains. Le développement des phénomènes de résistances du vulpin aux antigraminées, l’apparition de résistances de certaines « dicots » aux sulfonylurées, le coût toujours plus élevé du poste herbicide sur colza, les restrictions d’utilisation de certains produits et les problèmes de pollutions des eaux nécessitent une modification du mode de gestion des ...

AGRICULTURE ; PRATIQUE AGRICOLE ; HERBICIDE ; PESTICIDE ; PRODUIT PHYTOSANITAIRE ; POLLUTION DIFFUSE

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 90

L’objectif de ce stage était de mettre en place un dispositif d’évaluation des plateformes de compostage de boues d’épuration du bassin Rhin-Meuse, qui doit être par la suite utilisé par les organismes indépendants (OI) pour donner un avis sur le fonctionnement des plateformes. Un avis positif de l’OI est une des conditions pour que les collectivités qui traitent leurs boues d’épuration sur les plateformes puissent bénéficier d’une aide versée par l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse (AERM).
Le contexte de la valorisation agricole des boues d’épuration sous forme de compost est d’abord présenté. Le compost de boues présente un intérêt agronomique, mais également des risques potentiels de pollution. Il peut avoir un statut de déchet, auquel cas sa valorisation sur des plans d’épandage est systématiquement encadrée par les OI, ou bien un statut de produit, auquel cas il est normalisé (norme NF U44-095) et peut être commercialisé sans autre suivi que celui du destinataire (sauf règles locales particulières).
L’objectif de ce stage était de mettre en place un dispositif d’évaluation des plateformes de compostage de boues d’épuration du bassin Rhin-Meuse, qui doit être par la suite utilisé par les organismes indépendants (OI) pour donner un avis sur le fonctionnement des plateformes. Un avis positif de l’OI est une des conditions pour que les collectivités qui traitent leurs boues d’épuration sur les plateformes puissent bénéficier d’une aide versée ...

AGRICULTURE ; COMPOSTAGE DE BOUE ; BOUE ; EPANDAGE ; PRATIQUE AGRICOLE ; AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

LIRE PLUS

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 16

Quand la Seille
se diversifie ; Opération reconquête
dans le Rupt de Mad; En quête de performance
et d’exemplarité; Comment mieux
s’adapter à la ressource
disponible; L’EAU, MOTEUR
D’AMÉNAGEMENT DURABLE
Métamorphoses
urbaines; Les six lauréats des Trophées
de l’eau 2021;

POLITIQUE DE L'EAU ; ONZIEME PROGRAMME ; DGAE ; CHANGEMENT CLIMATIQUE ; appel à projets ; PRATIQUE AGRICOLE ; AGRICULTURE ; ECONOMIE D'EAU ; ECONOMIE D'ENERGIE ; TOUS ; AIDE AGENCE ; PESTICIDE ; TROPHEE DE L'EAU

LIRE PLUS

Z